Fleur de Roc, un Saint Péray de coopé… et de caractère!

Hier, à l’invitation de mes deux collègues Marc Vanhellemont et Johan De Groef, j’ai participé à une dégustation fort enrichissante de Saint-Péray. Une bonne vingtaine de cuvées de cette appellation du Nord du Rhône nous étaient proposées, parmi lesquelles, à l’aveugle, comme il se doit, j’ai repéré cette « Fleur de Roc », millésime 2017.

IMG_2265.jpeg

Un vin de la Cave de Tain qui fait sans doute référence au granite des parcelles réunies pour assembler cette cuvée de vieilles marsannes.

J’ai apprécié son dynamisme, la fraîcheur de ses arômes fleuris (aubépine, tilleul) et fruités (citron); mais aussi sa belle tenue en bouche, le gras du vin enrobant le boisé; et puis, en finale, une pointe d’amertume (écorce de pamplemousse) et de sel qui réveille les papilles.

Hervé Lalau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s