Le goût du partage

Ce soir, j’aurai le plaisir d’animer pour quelques amis une session d’initiation à la dégustation, dans le style de celles que j’ai proposées à Beyrouth au printemps dernier.

Je suis content de le faire, non seulement pour essayer de remettre le vin dans le contexte d’une consommation culturelle et modérée, mais aussi parce que cela me permet à chaque fois de redécouvrir le vin au travers de ce qu’en pensent les consommateurs de base. Ayant la chance de déguster beaucoup, très varié, et souvent très bon, j’ai toujours peur de tomber dans l’élitisme.

par défaut 2019-11-23 à 16.03.47

En écoutant ceux qui achètent leur bouteille, parfois cher, dans l’espoir de se faire plaisir, et de faire plaisir à leurs invités, je m’aperçois qu’ils n’en ont pas toujours pour leur argent; ou bien, parfois, qu’ils ne comprennent pas un vin parce qu’il s’écarte trop de leurs habitudes; ou encore, parce qu’il ne correspond pas à ce qu’ils pensaient avoir acheté.

Pour toutes ces raisons, l’information autour du vin me semble utile.

A condition qu’elle reste compréhensible et en lien avec des vins abordables, ou au moins trouvables.

Hervé Lalau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s