Latin de coopérative

Une nouvelle cave coopérative change de nom, remontant aux racines latines: après Alma Cersius et Balma Venitia (entre autres), c’est au tour de la Cave Laudun-Chusclan Vignerons, qui devient « Maison Sinnae ».

magasin-plan

Aucun rapport avec le Sinaï, ce nom est celui de la première femme de César, Cornelia Filia Cinnae (ou Sinnae) – la fille de Cinna, dont un portrait a été retrouvé dans la région.
Voici donc nos valeureux coopérateur de la plèbe gardoise héritiers d’une grande famille patricienne de Rome! Cur non?
Le mot «Maison» me dérange un peu plus. C’est traditionnellement celui utilisé par les négociants (notamment en Champagne ou à Bordeaux). Or, qu’on parle français ou latin, une cave coopérative reste une cave coopérative, non?
Je gage que pour les plupart de ses clients, comme de ses adhérents, la cave de  Laudun-Chusclan restera… la Cave de Laudun-Chusclan.
Quant à ses vins, j’ai eu l’occasion de les apprécier sur place il y a quelques années. Un petit flash back, ICI

Hervé Lalau

Un commentaire sur “Latin de coopérative

  1. Cinna fut un personnage épouvantable, ce qui n’engage en rien la moralité de sa fille, d’ailleurs. mais elle fut la seule à donner un enfant légitime à Jules César. Je ne savais pas que les Gardois étaient si férus de Latium. Par contre, les embrouilles électorales, les pactes, les cruautés, oui, là, l’atavisme refait surface!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s