Domaine des Escaravailles Héritage 1924, Rasteau 2016

Au Domaine des Escaravailles (les scarabées, en provençal), les petites comme les grosses bêtes sont bien protégées – les insectes… et les buveurs, car la famille Ferran travaille à l’ancienne, avec labours et engrais organiques.

Leur Rasteau 2016, est issu d’une parcelle de vieux grenaches plantés sur des de coteaux caillouteux et calcaires en forte pente, à 300m d’altitude. C’est un vin à la fois robuste et charmeur, plein de prestance, mais non dénué d’une certaine espièglerie;  un grain de poivre relève l’opulence des griottes et de la quetsche – si c’était un acteur, ce serait Philippe Noiret, dans une veste de tweet et pantalon de velours, et le sourire en coin.

IMG_5411.jpeg

J’ai aussi aimé les beaux tannins bien enrobés. Ce scarabée-là bourdonne longtemps en bouche.

Elevage en cuve béton.

Un seul (petit regret): cela aurait pu être mon vin de Noël, mais la bouteille est déjà finie. Incroyable, cette évaporation, pour un mois de décembre 😜

PS. Je profite de ce billet pour envoyer mes meilleurs voeux de Noël à tous les fidèles lecteurs, et parmi eux, à tous mes amis du Vaucluse et de la Drôme provençale – Georges, André, Thierry, Michel, Louis, Marc… ils se reconnaîtront, je pense.

Hervé Lalau

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s