Le millésime 2018 vu par le Cercle des Vignerons du Rhône

Le Cercle des Vignerons du Rhône, qui réunit les caves de Rasteau, de Visan et de Sablet – Le Gravillas publie un communiqué commun sur le millésime 2018, dont voici la substance:

Patrick Paolucci , Cave de Rasteau (alias Ortas) parle d’année capricieuse, mais finalement très favorable: « Après une période très pluvieuse suivie d’un été très chaud, la précieuse pluie du 10 août accompagnée d’un mois de septembre chaud et sec a permis à nos vignerons d’apporter des raisins parfaits et de très belle maturité. Le calendrier d’apport imposé par la cave permet d’élaborer les différentes appellations dans les meilleures conditions.  Ce qui laisse présager un beau millésime, avec des blancs élégants, des rosés frais et fruités, des rouges colorés soyeux. Les apports pour les vignes de Syrah et Mourvèdre, moins chargées que d’habitude, ont été retardés, d’où une qualité très concentrée et mûre. Le Grenache, lui, était puissant car il a fallu attendre pour le récolter sa maturité phénolique arrivée tardivement ».

par défaut 2018-11-15 à 13.46.42

 

A la Cave de Visan, Marie Salvini confirme cette dualité:  « Les pH sont très élevés partout, il y a peu d’acide malique et surtout de gros écarts entre Syrah et Grenache. Les Syrah se démarquent vraiment: ramassées en premier, elles se sont révélées magnifiques, avec une couleur intense, une très belle maturité et un fort potentiel qualitatif. Bien que quelques Grenaches aient été récoltés en début de vendanges, la majorité est entrée en cuve avec 1 à 2 semaines de décalage par rapport à la Syrah: cette année, le Grenache présentait une grande différence entre sa maturité technologique (degré et acidité) et sa maturité phénolique (tanins/anthocyanes), il a donc fallu attendre son optimum avant de le récolter, d’où des degrés quelque peu élevés. Les vins blancs présagent également d’un très beau millésime, avec de superbes arômes frais et floraux ».

A la Cave de Sablet (alias Le Gravillas), Frédéric Feschet se félicite de la météo très favorable pendant les vendanges ; quatre semaines de beau temps ont succédé à un printemps pluvieux, qui a mis plusieurs vignerons à l’épreuve, avec une forte pression des maladies pendant l’été caniculaire. « Au quai, les sélections parcellaires sont triées par qualité au visuel et au degré. Puis tout est vinifié traditionnellement, des petits volumes en cuves béton, avec minimum 10 jours de macération mais souvent 20 jours; les maturités évoluant fortement tout au long de la vinification nous ont contraint d’adapter celle-ci quasi quotidiennement. Le décuvage à la main est la spécialité d’une équipe de Portugais très musclés qui viennent chaque année. Il en résulte toute une palette de cuves aux profils différents permettant l’assemblage de nos cuvées sabletaines ! 2018 montre beaucoup de couleur, des degrés élevés et les premières dégustations une belle qualité, même s’il est encore difficile de déterminer le profil des vins ».

Plus d’info: www.rasteau.comwww.coteaux-de-visan.fr et www.cave-le-gravillas.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s