31 vins de Marsanne au banc d’essai

Membre de la famille des sérines (comme la Roussanne, mais aussi comme le Viognier, la Mondeuse, l’Altesse, le Persan et la Syrah), la Marsanne est une des composantes essentielles des beaux blancs du Rhône (et même de Cassis).
Au point que certaines cuvées sont des 100% Marsanne.

Ce vendredi, mon confrère d’In Vino Veritas, Johan De Groef, organisait à Vilvorde une dégustation de 31 vins de ce cépage, issus des appellations Saint-Péray, Crozes-Hermitage, Saint-Joseph et Hermitage, ainsi que de deux IGP rhodaniennes. il y a avait là une majorité de 2016 et de 2015, plus quelques 2014 et un 2011. La plupart sont des 100% Marsanne, mais il y a dans le lot quelques assemblages.

J’y ai glâné plusieurs coups de coeur que j’ai envie de partager avec vous.

Marsanne

Il est à remarquer que ces coups de coeur se répartissent entre les quatre appellations, avec, quand même, une préférence pour les Crozes-Hermitage et les Saint-Joseph, qui, pour les meilleurs, m’ont ont paru bénéficier d’un petit supplément de fraîcheur.

Car si elle nous gratifie généralement de beaux arômes fruités (pêche, abricot…), mais aussi floraux, sans oublier de beaux épices et quelques notes de pâtisserie (frangipane), la Marsanne peut parfois sembler mollassonne, trop sur l’alcool ou sur un amer dérangeant.

Les meilleures cuvées s’en sortent le plus souvent grâce à une belle minéralité – pour ceux que ce mot rebute, je parlerai d’une belle salinité en finale, ou de cette amertume qui loin d’être un défaut, relance la bouche et se conjugue avec un retour du fruit et des épices.

L’élevage en bois (plus ou moins neuf) introduit bien sûr un paramètre supplémentaire. Certaines cuvées allaient peut-être un peu loin dans cette direction, mais ce n’était pas la majorité. Quand boisé il y avait, il était le plus souvent bien intégré.

Il est à noter, cependant, que certains vins sont actuellement dans une phase de fermeture. Les vins de Marsanne posent à l’évidence un beau dilemme au dégustateur: quand les ouvrir?

Souvent très séduisantes dans leur première année, les Marsannes sont parfois ingrates dans les 3 à 4 années qui suivent. En point d’orgue de la dégustation, après les deux Hermitage, nous avons pu apprécier le Crozes-Hermitage 2002 d’Emmanuel Darnaud, d’une étonnante jeunesse aromatique; ce qui m’incite à penser qu’il ne faut pas trop juger la Marsanne sur ses balbutiements, mais plutôt sur ses aptitudes de demi-fond.

Voici donc mes neuf favoris:

Alain Voge Saint-Péray Ongrie 2015

Paul Jaboulet Crozes-Hermitage Les Jalets 2016

Yann Chave Crozes-Hermitage 2016

Domaine des Lises Crozes-Hermitage 2015

Les Vins de Vienne Crozes Hermitage Maison Blanche 2016 

Domaine Coursodon Saint-Joseph Cuvée Silice 2016

Domaine Cuilleron Saint-Joseph Le Lombard 2016

M. Chapoutier Hermitage 2014

Delas Domaine des Tourettes Hermitage 2015

Quelques commentaires en guise de conclusion. Les deux Hermitage cités ci-dessus sont des cuvées haut de gamme, à plus de 100 euros. Pour des vins de ce prix, il serait d’autant plus dommage d’être déçu. Ce ne fut pas le cas. A chacun de décider s’il en a pour son argent, il s’agit en tout cas de vins très soignés; le Delas m’a paru plus ouvert, et donc plus expressif, mais le Chapoutier est un grand vin de garde.

Un seul petit regret: j’aurais bien aimé pouvoir introduire dans la dégustation quelques Marsannes suisses (le cépage a en effet essaimé depuis fort longtemps dans le Rhône… oriental, sous le nom d’Ermitage). Car elles sont souvent excellentes.

J’en avais fait la demande auprès d’importateurs; je n’ai malheureusement pas reçu d’échantillons. Une comparaison avec quelques vins de Cassis aurait aussi pu être intéressante, même si, dans cette appellation, la Marsanne n’est jamais (officiellement) vinifiée seule.

Hervé Lalau

Publicités

2 commentaires sur “31 vins de Marsanne au banc d’essai

  1. Très intéressant voyage dans les domaines qui produisent de la Marsanne, soit 100%, soit avec un faible pourcentage de Roussanne. Il serait intéressant de vérifier, au cas par cas, sur quels terroirs les heureux sélectionnés possèdent leur Marsanne. En effet, que ce soit en St-Joseph, Crozes-Hermitage ou Hermitage, de façon générale, les cépages blancs sont établis sur des matériaux alluvionnaires ou lœssiques, et beaucoup plus rarement sur des arènes granitiques. Pas de pb avec Maison Blanche.

    J'aime

  2. mauvais clic…désolé… Maison Blanche des Vins de Vienne ; le lieu-dit est partagé entre Hermitage et Crozes Hermitage ; lœss abondants sur alluvions caillouteuses ; parcelles planes peu inclinées. La Marsanne s’y plait beaucoup.
    St-Péray Ongrie (lieu-dit Hongrie, dans les faubourgs de Saint-Péray) : colluvions et éboulis calcaires ; pas mal d’argiles, terres profondes. La Marsanne ne peut que s’y trouver bien.
    Les Lises en Crozes-Hermitage : vaste terrasse des Chassis ; alluvions caillouteuses associées en tête à des horizons ± riches an argiles. Marsanne ? pourquoi pas ?
    Paul Jaboulet Les Jalets : même chose (terrasse alluvionnaire).
    La cuvée « silice » de Coursodon interpelle un peu plus : le site nous parle d’argile (50 %) et de granit (50 %) : tout d’abord, merci de nous fournir ce minimum d’infos terroirs ; je suppose qu’il s’agit d’une arène granitique et de la partie piémont de cette dernière, plus riche en particules fines…
    Cuilleron « le Lombard » = marque commerciale, et non pas un lieu-dit ; donc, pas d’info…
    Delas domaine des Tourettes : il nous est dit que trois terroirs participent à l’élaboration de ce vin (Hermite, Sabot, Tourettes). Le lieu-dit l’Hermite (et non pas la maison de l’Ermite) se trouve sur alluvions et lœss, non loin du contact avec la pyramide granitique sommée par La Chapelle. Le Sabot marque le même contact. Les Tourettes, je donne ma langue au chat…
    Yann Chave : terrasse des Chassis, des talus sableux et caillouteux à Mercurol ; grands classiques du secteur qui contient le plus fort pourcentage de vignes de Crozes-Hermitage.
    Et enfin, Chapoutier Hermitage 2014 : tu ne nous dis pas duquel il s’agit. De l’Orée ? dans ce cas, alluvions et lœss (partie très orientale de la colline)? Chante Alouette ? Bp de lœss. Le Méal, base de la colline de l’Hermite, riche an alluvions caillouteuses.
    Tous ces paramètres « terroir » inscrivent leurs caractéristiques dans ces cuvées de Marsanne et il serait intéressant de confronter les notes de dégustation auxdits paramètres.
    D’accord avec toi : les Marsanne vieillissent bien.
    Quels étaient les deux vins en IGP ? A Visan, un domaine en produit chaque année (vignes situées dans la partie méridionale de Grignan-les-Adhémar, AOC qui possède un beau potentiel de développement pour ce cépage).
    Bon Dimanche. Nous subissons les assauts d’une pluie froide propulsée par du mistral, situation peu fréquente.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s